LA RESPONSABILITE DE L’HOMME CROYANT DANS CETTE VIE

Chers frères, chères sœurs,

 

L’être humain, le fils d’Adam, a été créé par son Créateur de la meilleure manière et fut doté de la meilleure forme. Quelle donc sa responsabilité dans cette vie ? C’est celle d’une lourde charge qui fut refusée par les cieux et la terre, et les montagnes l’ont refusée aussi comme il est connu dans les hadiths. Mais cette responsabilité fut acceptée par Adam (as) et bien évidemment cette responsabilité est la charge depuis lors de tous les fils d’Adam. Mais quelle est-elle ? C’est ce que nous allons voir incha Allah.

Toi qui fus guidé dans cette vie par tout ce qui existe sur terre pour que tu choisisses la droiture, sais-tu quelle est la récompense de celui qui la gère ? Sais-tu quel est le châtiment de celui qui la néglige ? Sais-tu qu’un paradis éternellement bon est promis à celui en prend la charge et que les bas-fonds de l’enfer sont promis à ceux qui la négligent ?

Chers frères, chères sœurs,

La purification, les ablutions sont déjà une responsabilité ainsi que la prière et toutes les actions obligatoires de la religion, tout comme l’écartement de tout ce qui est interdit ou encore donner son droit à toute personne qui le mérite. Voyons ce verset de la sourate Nissa, « les femmes », verset qui est souvent surnommé le verset aux 10 droits car il y est cité 10 catégories de droits pour le croyant ou la croyante : « Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et ce que vos mains possèdent, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant. »

Le premier droit cité dans ce verset est le droit d’Allah : adorez Allah et ne lui donnez aucun associé. Et sachez que cela représente le but même de notre existence comme il est cité dans ce verset célèbre du Coran : « Et je n’ai créé les jinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent. » Cette adoration d’Allah est vouée à être exclusive et bien entendu sincère et tout l’espoir de ces idées réside dans le dernier verset de la sourate la caverne : « Dis : “Je suis en fait un être humain comme vous. Il m’a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique ! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur”. »

L’être humain est un adorateur de par sa nature, bon gré, mal gré, soit il adore Allah, soit il adore autre que Lui. Réfléchissez-y, méditez sur cette idée et rappelez-vous que l’adoration d’Allah seul est un honneur immense qui vous est fait, soyez en conscients.

Le deuxième droit cité dans le verset aux 10 droits est le droit des parents : et les parents sont les personnes les plus nobles aux yeux du Seigneur et celles qui mériten le plus la bienfaisance à leur égard, que ce soit en parole ou en actes. Eux qui nous ont éduqué et protégé de tout et qui nous ont tout appris alors que nous étions jeunes, faibles, sans défense, ni ressources, rendons leur donc cette bienfaisance en retour, à l’image de ce verset au sujet des parents : « par miséricorde, abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis : «Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit ». Ou ailleurs dans la sourate Loqman : « Nous avons commandé à l’homme [la bienfaisance envers] ses père et mère. »

Ensuite, viendra le droit des proches et il est question ici des droits du sang, des droits de la famille, des membres de la famille, comme les père et mère, mais aussi les grands parents, les oncles et les tantes, maternels comme paternels, les frères et les sœurs. A eux le droit que nous les visitions, d’être bienfaisants à leur égard, de les saluer et toutes les actions pieuses dans l’excellence à leur égard, en paroles et en actes.

Par après, viennent les droits des orphelins, cad ceux qui ont perdu leurs parents, la bienveillance à leur égard est une des meilleurs actions en vertu de la parole prophétique à ce sujet lorsqu’il disait : « Moi et celui qui prend un orphelin en charge seront comme ceci au Paradis. » ; et il rejoignit l’index et le majeur. »

Viennent ensuite les droits des pauvres et des nécessiteux, comme d’être attentif à les aider, les soutenir, par nos dons, nos aumônes, nos sadaqats et nos zakats ainsi que les protéger dans leurs affaires. Il est rapporté par Abou Horayra que le prophète sas a dit « les dépenses envers les veuves et les pauvres est un combat dans le sentier de Dieu. ». Q’Allah nous y assiste incha Allah.

Par la suite, les voisins proches ou plus lointains sont parmi les personnes qui ont le plus de droit de la part des croyants. La protection et la bienveillance à leur égard relève des plus grands mérites et de nombreux hadiths évoquent cela, tout comme de nombreux hadiths évoquent les châtiments réservés à ceux qui nuisent à leurs voisins. Le prophète sas a dit : « L’Ange Jibril -Gabriel- n’a cessé de me faire des recommandations au sujet du voisin, au point que j’ai cru qu’il allait l’imposer comme héritier.»
[ Rapporté par Al-Bukhârî ]

Sachez, chers frères, chères sœurs, que tous vos voisins sont concernés par ces droits, qu’ils soient musulmans ou non musulmans, et ceci en vertu de la parole prophétique qui explique qu’il y a trois types de voisins : Celui avec qui tu as des liens de parenté et qui est musulman. Il a trois droits : celui de la parenté, celui de l’islam et celui du voisinage. Ensuite, celui qui est musulman mais sans lien de parenté. Il a deux droits : celui de l’islam et celui du voisinage. Enfin, ton voisin qui est non musulman : Il a un droit : celui du voisinage.

O musulmans, dans vos relations avec vous-mêmes comme dans vos relations avec autrui et vos relations avec votre créateur, il réside des responsabilités qui sont autant de dépôts confiés à votre charge. Soyez dignes de ces dépôts et acquittez-vous en avec excellence quels que soit le sujet et sachez qu’aucun n’est négligeable, fut-ce votre comportement envers un inconnu de passage, fut-ce votre comportement envers les animaux.

O commerçant : tu es garant de ta fortune, de ta marchandise, de ton projet, fais-le avec bienfaisance, sans triche ni tromperie envers tes clients, tes partenaires ou tes fournisseurs.

O toi le fonctionnaire : tu es garant de ton travail, fais-le avec bienfaisance, sans être partial ou injuste, veille à ne pas accepter la corruption, ce qui causerait la colère d’Allah et la malédiction à ce qui la pris, ce qui la donner et celui qui l’a ramené.

O vous les parents : vous êtes responsables de vos enfants qui sont un dépôt d’Allah chez vous, occupez-vous de leur éducation avec soin et attention. Menez les vers le bien, orientez les vers les bonnes choses et veillez à les préserver des mauvaises.

O musulmans : faite attention à vos responsabilités et prenez l’exemple des anciens et rappelez-vous de ces dépôts que vous avez reçus et protégez-les, vous connaitrez alors la réussite, la récompense et l’éloignement des châtiments réservés à celui qui les néglige.

Chers frères, chères sœurs, nous conclurons ce rappel avec ce verset de la sourate le butin qui s’adresse à vous : « ô vous qui croyez ! Ne trahissez pas Allah et le Messager. Ne trahissez pas sciemment la confiance qu’on a placée en vous. »

Frères et sœurs, croyantes et croyants, soyez sincères dans votre engagement envers Allah, et méditez sur ce hadith rapporté par Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Trois choses si elles sont chez une personnes alors c’est un hypocrite même si il jeûne, prie, fait le hajj et la ‘omra et dit – Je suis certes musulman. Ces 3 choses (signes de l’hypocrisie) sont : lorsqu’il parle il ment, lorsqu’il promet il ne tient pas sa promesse et lorsqu’on lui confie un dépôt il le trahit ».

Adorateurs d’Allah, cultivez votre sincérité, cultivez votre bienfaisance et faites-le à l’égard de toute chose sur cette terre. Rappelez-vous des comptes que nous aurons tous et toutes à rendre un jour et rappelez-vous qu’Allah est omniscient, parfaitement au courant de ce que nous faisons. Œuvrons donc à devenir chaque jour des adorateurs meilleurs que la veille et préservons tous ces dépôts qui sont les nôtres dans cette vie afin de jouir des récompenses dans l’autre vie et d’échapper aux châtiments qui guettent les insouciants, les hypocrites et les malfaiteurs.

Adorateurs d’Allah, certes Allah et ses anges prient sur le prophète. Priez sur lui et adressez lui vos salutations.

Que la prière et le salut soient sur le sceau des prophètes, Mohammed ibn Abdillah, sur ses épouses, sur ses compagnons et ceux qui les suivront dans le bel agir jusqu’au jour dernier.

Amine

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s